Les ateliers d'iconographie


L’atelier Saint-Jean Damascène à Saint Irénée

 

L’école d’Art sacré Saint Jean Damascène a été fondée en 1965, et s’est installée ensuite dans le Vercors à Saint Jean en Royans. Ludmilla Garrigou, qui avait été l’élève de Léonide Ouspensky à Paris, en a été l’âme pendant quarante ans jusqu’à son décès en 2011. C’est Jean-Baptiste, fils de Ludmilla et du père Nicolas, qui est maintenant à la tête de l’atelier (ci-dessous, avec une icône de Ludmilla). Dans l’esprit de ses fondateurs, le but de l’atelier est de témoigner de la foi orthodoxe par l’icône, et, par l’enseignement et la présence de Dieu en image, d’ouvrir et de nourrir la foi. L’icône et ses variétés, la fresque, les mosaïques, aident à approfondir la relation avec Dieu, et à soutenir la prière. Actuellement, l’atelier Saint-Jean Damascène organise des stages de formation à la peinture d’icônes, à la fresque et à la mosaïque, sur place, mais aussi aux quatre coins de la France, à Paris, Bordeaux, Poitiers, et maintenant à Marseille, à la paroisse Saint-Irénée. Par ailleurs, l’atelier Saint Jean Damascène est sollicité et intervient pour des programmes iconographiques dans des églises et des travaux de restauration. Récemment, en avril dernier, à l’occasion de la visite du Patriarche Bartholomée à la communauté de Taizé, celui-ci a pu bénir une icône du Christ en Gloire, avec une illustration de la parabole du Bon Samaritain, commandée à l’atelier Saint Jean Damascène  par la communauté de Taizé à l’occasion de l’année de la Miséricorde proclamée par le pape François. Cet exemple témoigne de l’estime dont jouit l’atelier dans les diverses communautés chrétiennes de France.

Depuis quelques mois, l’atelier Saint-Jean Damascène a étendu son enseignement à Marseille, dans les locaux de la paroisse Saint-Irénée.

L’activité iconographique peut se dérouler ainsi dans un environnement propice à la prière, indispensable pour la peinture d’icônes. C’est un enrichissement, non seulement pour la paroisse Saint Irénée, mais plus largement pour Marseille et pour les communautés chrétiennes de la ville, qui auront la possibilité d’un contact direct avec la création iconographique. C’est aussi une grande joie pour la paroisse Saint-Irénée et ses fidèles d’accueillir un centre vivant d’art sacré et de pouvoir servir la foi orthodoxe sous sa dimension esthétique visuelle. Par ailleurs, l’atelier Saint Jean Damascène pourra participer à l’entretien du patrimoine iconographique de saint-Irénée (icônes et fresques murales de l’église), et aura le loisir de l’enrichir selon ses possibilités, par exemple par des fresques murales, intérieures et extérieures.

des élèves de Jean Baptiste Garrigou au travail à Saint-Irénée.

Pour tous renseignements :

Atelier Saint Jean-Damascène

VERCORS
La Prade F-26190 Saint Jean-en-Royans
Tel : (33) 04-75-47-55-87

MARSEILLE :
46 cours Julien 13006
Tel : 06 35 02 19 78 ; (33) 04-91-33-86-68


Comprendre les icones

Nous publions ici les textes qu'Elisabeth Hériard a écrits dans le journal "Orthodoxes à Marseille" de septembre 1998 à août 1999.

Dans ces écrits, Elisabeth nous aide à comprendre certaines icônes qui jalonnent l'année liturgique :

 

- L'Icône de la Nativité de notre Seigneur

 

- L'Icône de la Sainte Rencontre

 

- L'Icône de la Résurrection de Lazare

 

- L'Icône de l'Ascension.